calldocumentfacebookmessagemypartnerwindowsapplegoogleplayworkerroutecoinspinterestplaysearchsmartphonetwittercaraccordeonvideoarrowarrowdownloaddownloaduploadsection_scrollerglobemapIcon-Shop-Websitecontactenergyhomebridgeshighrisetunnelmininghousearrow-uparrow-downarrow-leftarrow-leftarrow-circle-rightchevron-right-circleuserexternlinkclose
Contact

le Palais de Justice de Paris, un chantier hors norme

14.01.2016 | Actualités
Paris : Solennité, ouverture et transparence, les trois qualités essentielles de la Justice s’appliquent sans nul doute au futur 2ème plus haut bâtiment de Paris.
Le futur palais de justice de Paris est aujourd’hui le chantier le plus important de la capitale. Situé porte de Clichy, ce bâtiment à l’allure vertigineuse (jusqu’à 160 m de hauteur !) flirte avec les superlatifs. Conçu par Renzo Piano, il regroupera les services actuellement dispatchés dans Paris dans quatre zones principales : les espaces publics (dans le bâtiment « socle »), tertiaires, de sécurité et de services.
Le bâtiment « Socle » est notamment dédié à l’accueil du public et aux 90 salles d’audience. Il est surmonté de trois blocs rectangulaires superposés, d’une dizaine d’étages chacun et dotés de grandes terrasses arborées. Le projet vise la certification HQE, en plus de répondre aux exigences de l’écoquartier et du plan Climat de la ville de Paris.

La conception, construction et maintenance de ce bâtiment aux dimensions et à l’architecture exceptionnelle est assurée par le groupement Arelia conduit par Bouygues Bâtiment Ile de France, dans le cadre d’un partenariat public-privé. L’entreprise de construction a fait appel à plusieurs systèmes de coffrage et d’étaiement Doka pour réaliser les travaux.

Dans le bâtiment « Socle », ce sont environ 2600 m² de coffrage Dokadek 30 qui ont été mis en œuvre pour coffrer les dalles du 3ème sous-sol jusqu’aux planchers du 3ème étage. Ces niveaux ont vu l’utilisation des tables Dokamatic qui ont servi à coffrer les poutres dont la hauteur variait de 3 à 5,50 m. Les mêmes tables coffrantes Dokamatic ont été ré-employées dans les étages courants.

Pour réaliser les poutres périphériques coulées en place, l’entreprise C.T.P., en charge de la prestation de montage de ce matériel notamment, met en œuvre les tours Staxo 40. Les quelque 2700 cadres Staxo utilisés ont permis d’atteindre les hauteurs jusqu’à 20m dans la zone du « Socle » (la grande salle des pas perdus) puis servent pour la réalisation du « Bastion » (les bureaux).

Bouygues Bâtiment Ile-de-France s’est dotée des outils de protection de façade Xlimb 60 sur toute la périphérie de la zone « Immeuble de grande hauteur » ; ces équipements suivent la géométrie du bâtiment et progressent au rythme de la construction, assurant un haut niveau de sécurité de travail sur 3 niveaux à chaque fois : deux niveaux sont équipés de filets anti-chute tandis que le niveau 0 de la protection de façade est protégé par des bardages, livrés par Doka directement aux couleurs de l’entreprise de construction.

Vous pourriez également être intéressé(e)

Système Concremote, pour gagner en qualité et en productivité

28.06.2018 | Actualités

Un nouveau mega pont en Chine

04.06.2018 | Presse

Avez-vous des questions sur cet article ? Contactez-nous !

Les champs précédés de * sont obligatoires
* Formulaire incomplet
Le message n´a pas pu être envoyé, veuillez le raccourcir et réessayer !
Merci pour votre demande, nous vous répondrons dans les meilleurs délais !